Covid-19


L’ANDJ est mobilisée face à l’épidémie de coronavirus COVID-19 et met tout en œuvre pour prendre soin des résidents et des patients accueillis dans ses établissements. Des mesures de protection sont également mises en place pour les équipes soignantes et le personnel administratif, qui continuent à accompagner les personnes accueillies.

En lien avec les autorités sanitaires et conformément aux préconisations gouvernementales, les personnels en établissement appliquent strictement les mesures de protection et de prévention (gestes barrière, port de masques, confinement…), mesures que les Directions ont mis en place très rapidement pour contenir au maximum les risques d’exposition des résidents et des patients.

Tous les EHPAD sont en situation de confinement depuis le 16 mars. Les visites des personnes extérieures s’organisent de manière adaptées pour permettre à chacun de maintenir les liens avec leur proche tout en limitant la circulation du Covid-19.

Des zones COVID destinées aux résidents présentant des symptômes plus aigus ou revenant d’hospitalisation ont été aménagées dans les établissements touchés par l’épidémie, conformément aux préconisations des autorités sanitaires.

Les établissements continuent à assurer autant que possible le lien entre les résidents, leur congrégation et leur famille. Durant cette période particulière, la vie au sein des résidences continue et doit continuer.

Ecoute et soutien spirituel


La Conférence des Evêques de France (CEF) et la Conférence des Religieux et Religieuses de France (CORREF) ont lancé ensemble un numéro d’écoute national durant le temps de confinement :

0806 700 772
(coût d’un appel local)

Ce service d’écoute anonyme est destiné aux personnes isolées, aux malades, aux soignants, aux familles et à toute personne qui a besoin de soutien dans cette période de grande souffrance et de détresse dues à la pandémie.

Le 0806 700 772 est accessible de 8h à 22h chaque jour, 7 jours sur 7, partout en France.

La plateforme téléphonique est tenue par des prêtres, diacres, religieux, religieuses, laïcs ayant déjà pratiqué l’écoute de personnes en difficulté de vie.

Leur premier soin est d’accueillir les personnes au téléphone, de comprendre leur attente et de les orienter si nécessaire vers les structures diocésaines correspondantes à leur besoin.

Concrètement, s’il s’agit de personnes en hôpital, il leur sera indiqué l’aumônerie catholique dont l’hôpital a les coordonnées. S’il s’agit d’une demande relative à la célébration d’obsèques, il leur sera indiqué que la famille doit prendre contact avec la paroisse d’habitation.